J’y suis arrivé non pas en faisant régime, mais en prenant soin de moi.

Je te donne ici mes 10 commandements :

1 – Stop au mensonge des régimes : de la solution miracle

  • Perdre du poids ne se fait pas rapidement
  • Perdre du poids ne se fait pas sans effort
  • Perdre du poids demande de changer ses habitudes

2 – Maigrir, c’est avant tout prendre soin de mon corps

  • Mon corps définit Mon existence, il me permet de vivre
  • Accepter notre corps, nos particularités, chacun a sa propre morphologie
  • Respecter son corps, prendre soin de sa santé, ne plus le voir comme un ennemi mais un ami

3 – L’alimentation n’est pas une mode, alors faisons dans la simplicité

  • Le produit miracle n’existe pas
  • La meilleure alimentation, c’est celle qui pousse dans ta région

4 – Se réapproprier la notion de faim

  • La surabondance alimentaire qu’on nous propose au quotiden, a ouvert des envies qu’on n’avait pas auparavant
  • Nous sommes destabilisés dans la notion de faim et de satiété
  • Il faut réapprendre à écouter  la faim physiologique pour se réappoprier la notion de faim et de satiété
  • Et de nous libérer de la relation émotionnelle qu’on peut avoir avec la nourriture

5 – Les graisses ne sont pas mauvaises, les produits industriels OUI

  • Les industriels sont arrivés à nous faire croire qu’un produit naturel ou du terroir est plus dangereux qu’un produit transformé
  • Ce sont les graisses industrielles qui sont mauvaises
  • Le beurre, le fromage, toutes les graisses produites naturellement sont bonnes pour notre santé.

6 – Si je veux maigrir, alors ce n’est pas régime qu’il faut faire, mais changer mes habitudes alimentaires

  • Ce n’est pas l’exception qui va te faire grossir, mais bien les mauvaises habitudes
  • Si tu penses régime à court terme, alors tu es condamné aux yoyos
  • Pense plutôt à ton bien-être à longterme

7 – Le plaisir de manger à court terme ne doit pas masquer un mal-être à longterme

  • Plaisir ponctuel du repas ? Ou Plaisir sur le longterme de se sentir en forme et bien dans son corps ?
  • Si repas doit systématiquement rimer avec plaisir et que systématiquement ces fameux repas plaisir te font grossir et/ou t’empêche de maigrir de puis 10 .. 20 ans, c’est que la notion de plaisir n’est plus bonne car elle conduit à un mal-être
  • Il est peut être préférable de manger 80% du temps pour nourrir simplement son corps
  • Et se faire plaisir plus rarement pour qu’au final ca reste un vrai plaisir

8 – Ne pas attendre pour s’aimer

  • On a tendance à se dire quand j’aurai perdu X kilos, j’aimerai mon corps
  • Notre corps est l’essence même de notre vie, il nous permet de vivre, bouger, serrer ceux qu’on aime dans nos bras, serrer la main pour dire bonjour et donc communiquer…
  • Il est donc nécessaire de le respecter et prendre soin de lui.
  • Mais avant tout réapprendre à l’aimer comme il est, avec ses imperfections, ses bourrelets, ses plis, etc…

9 – La nourriture n’est pas un anti-dépresseur

  • Il est important de faire face à nos émotions sans utiliser de nourriture
  • Apprendre à reconnaitre si notre faim est physiologique ou émotionnelle
  • Une alimentation émotionnelle conduit systématique au surpoids et surtout à une lutte interminable avec la balance

10 – Respecter son corps, c’est avant tout lui apporter une bonne alimentation

  • Faire des bons choix alimentaires peut transformer véritablement notre vie
  • Cela permet d’avoir une meilleure santé, de se réapproprier le goût des aliments, avoir une meilleure digestion, c’est un bien-être global
  • Pas besoin de suivre à la perfection mais avoir des reflexes sains dans notre quotidien
  • J’aime parler de la tempérance ou la sobriété, un équilibre qui nous apporte la sérinité avec notre corps et la nourriture

Alors si aujourd’hui, on arrêtait de dire : « je vais faire régime »

Mais simplement : « Et si maintenant, je prenais soin de moi, j’aime mon corps avec ses imperfections, mais je vais aussi dès à présent changer certaines de mes mauvaises habitudes pour redonner à mon corps l’attention qu’il mérite »

Métaboliquement,
Olivier