Règle d’or N°1 : Ne pas compter les calories d’un repas mais éviter la concurrence énergétique

Règle d’or N°1 : Ne pas compter les calories d’un repas mais éviter la concurrence énergétique

Manger trop de calories, nous fait grossir. C’est une certitude.

Cependant compter les calories que nous mangeons, n’est pas forcément la solution pour avoir une bonne alimentation

En effet, toutes les calories ne sont pas égales.

Je te donne 2 exemples

Exemple N°1 :

D’un côté, un morceau de sucre soit 5grs et de l’autre environ 100grs de haricots verts.

Nous sommes à égalité 20Kcal chacun

Lorsque nous mangeons le morceau de sucre, notre glycémie (taux de sucre sanguin) augmente plus que pour les haricots. Il sera digéré et surtout utilisé différemment que les haricots verts.

Exemple n°2 :

½ pizza : 500 Kcal

Une escalope de poulet + 100grs (poids cru) pâtes sauces tomates : 500Kcal

Même nombre de calories, mais pas le même résultat, un des 2 repas est métabolique et l’autre te fera grossir, tu auras deviné lequel

L’erreur que nous faisons est de croire que nous sommes en surpoids parce que nous mangeons trop.

Et bien, très souvent, ce n’est pas la raison première

Nous sommes en surpoids car nous mangeons mal

Nous mangeons trop souvent des repas anti-métaboliques, c’est-à-dire que notre corps n’est pas capable de les utiliser comme source d’énergie.

Alors que fait-il ? Il stocke d’où nos petits bourrelets

Ces repas anti-métaboliques créaient une concurrence énergétique entre les glucides et les lipides…. Notre corps ne sait plus quel choix faire entre les deux pour créer de l’énergie, ce qui provoque un effet de stockage de graisses et donc de prise de poids

La règle N°1 de la métabolique nutrition implique que tu peux manger à satiété et donc autant que tu le souhaites du moment que tu évites la concurrence énergétique

La mise en pratique est relativement simple

Soit, tu manges des féculents et dans ce cas tu ajoutes un peu de graisses dans ton repas. Par exemple 10grs de beurre ou 30grs de fromages… Tu peux manger des féculents à satiété

Soit, tu manges des graisses et dans ce cas tu ne manges pas de féculents. Par exemple, une omelette fromage, accompagnée d’une salade composée… Tu peux manger des graisses à satiété

C’est exactement ce que je mets en pratique dans mon quotidien

Pour conclure, je te mets un petit schéma qui va te dire le nombre de repas qui doit éviter la concurrence énergétique par semaine.

Comment savoir si tu es sensible à la concurrence énergétique ?

1 – Tout d’abord morphologiquement

2 cas morphologiques :

  1. Tu as de la graisse répartie partout sur le corps
  2. Tu as la forme poire (graisse localisée hanches et/ou ventre)

2 -Test de la pizza

Mange une pizza et si la balance affiche + de 1 kilo le lendemain et qu’il te faut 2 à 3 jours pour le reperdre alors tu es sensible

Bien entendu, c’est un peu simpliste, mais si tu préfères, les personnes qui reprennent très facilement du poids, sont très certainement sensible à la concurrence énergétique

Dans le schéma ci-dessous, en vert tu es peu sensible à la concurrence énergétique et en rouge tu y es fortement

Métaboliquement,
Olivier

Es-tu prêt?
Je te propose de te faire découvrir le secret de ma perte de poids.
J'ai fait un guide totalement gratuit pour toi découvrir la Métabolique Nutrition

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.