Les Secrets du métabolisme d’un Endomorphe

endomorphe

Aujourd’hui, on va aller fouiller dans les caractéristiques de notre métabolisme

On sait déjà qu’en tant qu’endomorphe, on aura plus de mal à perdre du poids. Notamment, si nous faisons les mauvais choix alimentaires.

Mais voilà, notre métabolisme a des particularités qui vont expliquer certaines choses

Point 1 : rétention d’eau

Point 2 : Fatigue le matin ou en fin d’après-midi ou les 2

Point 1 : La rétention d’eau

L’endomorphe va être très sensible à la rétention d’eau. C’est mon cas. On ne le voit pas toujours, mais à l’été, on peut contrôler quand on enlève ses chaussettes, si une marque apparaît sur notre peau.

Pour les femmes, elles peuvent remarquer une prise de poids avec leur cycle menstruel  (juste avant)

L’endomorphe aura tendance à avoir une température corporelle qui est parfois un peu plus basse, il sera donc plus sensible au changement de température. Ce qui explique aussi, sa sensibilité à la rétention d’eau

Enfin, une mauvaise sensibilité à l’insuline va aussi provoquer une rétention d’eau, ce qui explique que lors d’un excès alimentaire, on pourra avoir des hausses de poids importante sur la balance

Donc quand on est endomorphe, il est important de faire une moyenne de son poids et de ne pas se peser tous les jours

ASTUCE  : Se peser le Mardi – Mercredi et jeudi

Faire son poids moyen qu’on appellera son poids de référence

Poids du Mardi + Poids du Mercredi + Poids du Jeudi / 3 = poids moyen de référence

Nous aurons notre poids de référence à comparer la semaine qui suit, évitant ainsi de se laisser « manipuler » et démoraliser par des variations qui sont dues à des variations d’eau dans notre corps

Point 2 : Fatigue matinale ou coup de barre de l’après-midi ou les 2

Les difficultés de la perte de poids d’un endomorphe s’explique en partie par sa sensibilité hormonale

Certes le point commun entre tous les endomorphes est l’hormone insuline. Il a tendance à avoir une mauvaise sensibilité mais ce n’est pas la seule

Sensibilité Hormonale Cortisol

La fatigue matinale est plutôt associée au cycle du cortisol

Si tu es endomorphe avec une sensibilité au cortisol, alors tu as tendance à avoir de la graisse localisée au ventre et en bas du dos.

Pour perdre du poids : Ne pas faire de sport de façon trop longue pour éviter de stresser ton corps, fais de la marche de façon tranquille en respirant doucement, et au niveau alimentaire augmente tes niveaux de graisses alimentaires (beurre, fromage…) et diminue tes apports de glucides notamment de féculents

Sensibilité Hormonale Œstrogène 

La fatigue en milieu d’après-midi est associée à un surplus d’œstrogène, plus répandu chez les femmes on peut quand même retrouver cela chez les hommes

Si tu es endomorphe avec un profil œstrogène, tu auras aussi de la graisse au niveau du ventre et bas du dos (moins que le profil cortisol), mais en plus tu auras de la graisse au niveau des cuisses (voir une culotte de cheval)

Pour perdre du poids : Si tu veux faire du sport alors essaie le fitness/musculation mais en essayant de faire des exercices qui stimulent l’ensemble des muscles comme le squat ou soulevé de terre, évite les produits industriels car ils apportent des xénoestrogènes qui perturbent le cycle des œstrogènes.

Au niveau alimentaire augmente tes niveaux de graisses alimentaires (beurre, fromage…) et diminue tes apports de glucides notamment de féculents

Sensibilité Hormonale Thyroïde 

Fatigue matinale + coup de barre de l’après-midi sera plutôt associé à la thyroïde

Si tu es endomorphe avec une sensibilité thyroïdienne, alors tu as de la graisse localisée partout sur le corps.

Pour perdre du poids : Très sensibles au sucre rapide, il faut vraiment limiter un maximum son apport en sucre notamment les boissons sucrées, tout ce qui est glucides raffinés (biscuits, plats préparés…)

Au niveau alimentaire même chose que pour les autres profils : augmente tes niveaux de graisses alimentaires (beurre, fromage…) et diminue tes apports de glucides notamment de féculents

Pour les 3 profils, il faut mettre en place une stratégie pour améliorer notre sensibilité à l’insuline et dans le même temps ne pas trop baisser ses apports en calories 1400 minimum.

En effet, essayer de manger moins de calories met notre corps dans un état de stress accru, ce qui aggrave la situation.

Arriver à quantifier sa portion de féculents et ré-augmenter ses apports en graisses pour booster son métabolisme, voilà vraiment ce que j’ai fait pour perdre du poids et ce que doivent faire les endomorphes pour perdre du poids

C’est ce qu’on découvre dans la Métabolique Nutrition, on va améliorer rapidement sa sensibilité à l’insuline et réguler nos niveaux d’hormones.

Si tu ne l’as pas encore découvert, tu peux regarder mon 3 Jours spécial Endomorphe, juste en cliquant sur le lien ci-dessous
https://pouruneviesaine.com/3-jours-metaboliques-pour-endomorphe/

Métaboliquement
Olivier