TOUT SUR LE JEÛNE INTERMITTENT


INTRODUCTION

COMPRENDRE LE JEÛNE INTERMITTENT

LEQUEL FAIRE ?

MISE EN PRATIQUE

MISE EN GARDE

LES BIENFAITS

ATELIERS


INTÉGRATION NIVEAU I (à venir)

INTÉGRATION NIVEAU II


Mise en garde du Jeûne Intermittent

Nous sommes à 7 à la maison

J’ai ma femme qui ne peut pas faire sans prendre son petit-déjeuner, tout comme une de mes filles 

Tandis que moi et 2 autres de mes enfants n’ont pas toujours faim en se levant. 

J’ai aussi dans ma rue plusieurs personnes de plus de 90 ans que je connais depuis que je suis petit. 

Certaines ont toujours pris un petit-déjeuner et d’autres pas ou très léger 

Je te raconte cela, car il est important avant de se lancer dans des jeûnes, d’écouter et voir quand tu as réellement faim ?

Si tu as plutôt faim le matin, alors, ne te lance pas dans un jeûne intermittent trop long mais essaie le 12/12 en essayant de manger plus tôt le soir. 

Par contre si tu ressens la faim pas avant le milieu de matinée , cela signifie que ton système hormonal sera adapté au jeûne intermittent. 

Quand ne pas faire le jeûne intermittent ?

Il y a  différents cas où il est fortement, même très fortement déconseillé de se mettre au jeûne intermittent ou autre, notamment si :

Tu fais du diabète dans ce cas pas besoin d’épiloguer sur le fait que c’est dangereux !

Tu es enceinte ou que tu allaites, bébé a besoin de force 😉

Tu as ou as eu des troubles de l’alimentation

Si tu es en dépression ou en stress chronique.  La restriction dans le temps va élever certaines hormones qui sont déjà en déséquilibre dû à la dépression ou au stress chronique.

Mais aussi plus particulièrement pour vous mesdames, le Jeûne peut venir accentuer un déséquilibre hormonal comme :

  • Fatigue surrénale ( On s’en rend compte par une fatigue chronique et des difficultés à perdre du poids)
  • Problèmes de thyroïde (Hyper et Hypothyroïdie) 
  • Niveaux de cortisol déséquilibrés (Stress Chronique, gros coup de fatigue à 11h et en après-midi)

Le corps a besoin d’une fonction surrénale suffisamment stable, d’un bon fonctionnement thyroïdien et des niveaux de cortisol qui correspondent au cycle circadien.

En fait une partie de nos hormones fluctuent en fonction de la journée (On parle de cycle circadien)

Par exemple, le matin, nos niveaux de cortisol augmentent pour nous apporter de l’énergie, et le soir nos niveaux diminuent pour nous endormir.

Le jeûne va augmenter la production de cortisol, cela risque d’accentuer le déséquilibre chez les personnes souffrants de stress chronique ou de fatigue chronique (fatigue surrénale), avec comme conséquence une augmentation des symptômes ou de la fatigue. 

À la limite, on peut c’est pratiquer le jeûne intermittent 12/12 ou alléger le petit-déjeuner, notamment si tu en fais un copieux et manger un peu plus tôt le soir. Cela peut venir améliorer ta santé, mais ne pas aller plus loin.

En effet, en se privant trop longtemps de nourriture, tu vas accentuer le stress physiologique de ton corps, et donc accentuer la fatigue, mais tu pourras aussi avoir des compulsions alimentaires etc….

Je vais en parler dans le chapitre qui suit, il a de nombreux avantages, mais ce n’est pas un remède universel.

On doit donc s’auto-évaluer si on se sent plus fatigué ou si on a des envies incontrôlés de manger, il est préférable d’arrêter ou de bien l’adapter

Pour terminer :  Il s’agit d’écouter TON CORPS et de trouver ce qui te va le mieux.