DES RECETTES MÉTABOLIQUES

Pour la rééducation fonctionnelle de notre métabolisme

Pourquoi est-il si important que nos recettes ne soient pas forcément allégées, mais métaboliques ?

Que sait-on ?

Que le surpoids est essentiellement dû à une incapacité de notre corps à utiliser ce que nous mangeons comme source d’énergie et au lieu de cela, il stocke toujours plus, ce qui nous amène au surpoids chronique.

Plusieurs raisons à cela :

– Bien évidemment la sur-alimentation, notamment dû aux aliments industriels qui sont globalement trop riches en calories.

– Nous avons vu aussi que notre métabolisme pour différentes raisons fonctionne plus « lentement », notamment par un manque de flexibilité (Lien) et par une lipogenèse hyper-active (Lien).

Il devient évident qu’il est nécessaire de reprendre son alimentation en main…. Mais Comment ??

Quand j’ai voulu perdre du poids, j’ai fait comme tout le monde, je me suis mis à chercher des recettes qui me permettent :

  1. De perdre du poids
  2. De manger sainement et équilibré
  3. De booster ma forme au quotidien
  4. De diminuer mes pulsions alimentaires
  5. D’avoir des idées pour cuisiner

On a tous déjà essayé des dizaines et des dizaines de recettes allégées, minceur… Elles se ressemblent pour la plupart.

La vraie question : Fonctionnent-elles ? Va-t-on perdre du poids en les suivant?

Cela fait des années, qu’on trouve des responsables à notre surpoids comme les graisses, ou alors les féculents, ou encore des groupes d’aliments comme les produits laitiers, etc…

Résultat : toujours plus de surpoids dans notre société.

En relisant ce qui a été dit dans les chapitres précédents, on voit bien que le problème du surpoids, est lié à notre métabolisme qui fonctionne plus ou moins bien.

Il est donc primordial de réapprendre à bien équilibrer nos repas pour éviter la concurrence énergétique (Lien).

En limitant cette concurrence, nous allons rééquilibrer progressivement la lipogenèse et la lipolyse. Si tu préfères rééquilibrer le stockage et déstockage de notre graisse.

Notre certitude actuelle : nous stockons trop de graisse !

Il faut donc réapprendre à notre corps à déstocker naturellement.

En apprenant à équilibrer correctement tes menus, tu vas :

  • De suite te sentir mieux
  • Perdre de la graisse
  • Avoir moins de pulsions alimentaires
  • Te sentir plus rassasié, moins de sensation de faim

Pourquoi ?

Ce n’est pas « magique », non, il faut un minimum de patience et de discipline, mais rapidement, tu vas ressentir tous ces effets positifs.

En fait, grâce aux recettes métaboliques, tu vas faire fonctionner de nouveau ton métabolisme comme il se doit!

La Concurrence Énergétique

Revenons sur la concurrence énergétique

Dans le chapitre précédent, j’ai exposé les principes de la concurrence énergétique qui pouvait avoir lieu entre les glucides d’une part et les lipides d’autre part.

Avec comme règle :

(1) Quand nous mangeons gras évitons de manger trop de glucides, notamment des féculents.

(2) Quand nous mangeons des glucides (surtout des féculents) évitons de les accompagner avec trop de graisses.

Tu vas voir, c’est l’essence même de mes 2 types de recettes.

Cependant, avant d’aller plus loin, j’aimerais en dire un peu plus sur cette concurrence, ou plutôt préciser une chose.

Cette concurrence existe dans la composition naturelle des aliments par exemple avec les flocons d’avoine qui sont riches en glucides, mais contiennent aussi des lipides, ou encore la famille des fruits à coques comme les amandes.

Je préfère donc parler de concurrence énergétique qui sera saine, et une concurrence malsaine qui rendra le repas totalement anti-métabolique.

Un repas Anti-métabolique (concurrence malsaine) : ce sera un repas qu’on aura du mal à utiliser comme source d’énergie et donc qui sera stocké sous forme de graisse de façon excessive.

Remarquons que dans une certaine mesure, on peut manger des glucides et des lipides au cours d’un même repas, cela pourra même être bénéfique. (Concurrence saine)

2 Exemples de concurrence énergétique saine :

Ajouter de la graisse à un repas avec des féculents permet entre autres de réguler la vidange gastrique, ce qui contribue à atténuer l’hyperglycémie postprandiale (Diminution Insuline)

Accompagner un repas riche en lipides avec des glucides notamment sous forme de légumes est très bénéfique, notamment pour l’absorption des nutriments. Les vitamines A, E, K et D sont liposolubles, c’est-à-dire qu’elles ont besoin de graisses pour que le corps puisse les absorber.

Des études ont même montré que le taux d’absorption des vitamines pouvait être multiplié jusqu’à 9 fois, grâce à l’ajout de graisse dans les légumes. [1]

Maintenant qu’on a éclairci un peu le sujet, si nous voulons faciliter le fonctionnement de notre métabolisme, pour l’aider à redevenir plus flexible, et de diminuer l’hyper-lipogenèse, il est primordial d’éviter une concurrence énergétique malsaine.

Attention au Point de rupture

Je vais te donner ici mon point que j’appelle de rupture.

Si tu souhaites maigrir, te stabiliser, améliorer ta forme etc… Tu dois respecter ce point de rupture métabolique d’un repas.

Plus tu as un mauvais métabolisme, plus tu dois le respecter, c’est vraiment important.

15grs de lipides et 30grs de glucides : Qu’est-ce que ça veut dire ?

Quand tu vas manger, ton repas ne devra pas dépasser l’un ou l’autre, dessert compris.

Si tu souhaites faire un repas avec des glucides, notamment des féculents, alors tu ne pourras pas mettre plus de 15grs de lipides. Par contre, tu mettras minimum 30grs de glucides et tu pourras même mettre le double ou le triple…..

Inversement, si tu souhaites faire un repas plus riche en graisses, alors tu ne pourras pas mettre plus de 30grs de glucides. Par contre, tu mettras minimum 15grs de lipides et tu pourras même mettre le double ou le triple…..

Exemple pour repas avec plus de glucides :

Escalope de poulet + 12grs de beurre + 60grs poids cru de pâtes + légumes

= 48grs de Glucides et 13grs de lipides = Repas Métabolique, car on limite la concurrence énergétique, en respectant le point de rupture

Si j’ajoute 30grs de gruyère râpé dans ce repas je passe au-dessus des 15grs de lipides (total : plus de 20grs de lipides), ce qui rend le repas anti-métabolique, notamment pour les personnes qui ont un métabolisme « lent ».

Exemple pour repas avec plus de lipides :

Escalope de poulet + 12grs de beurre + 60grs de crème fraiche + légumes

= 6grs de Glucides et 31grs de lipides = Repas Métabolique, car on limite la concurrence énergétique, en respectant le point de rupture.

Si j’ajoute 50grs crues de pâtes dans ce repas je passe au-dessus des 30grs de glucides (total : 40grs de glucides), ce qui rend le repas anti-métabolique, notamment pour les personnes qui ont un métabolisme « lent ».

Si tu suis ce principe alors tu vas manger de façon métabolique, c’est-à-dire que ton corps va utiliser plus que ce que tu vas stocker. Ce qui signifie : perte de poids, meilleure forme, régulation de tes hormones… Meilleure santé.

Ce qui est formidable avec ces 2 types de repas, c’est que tu vas pouvoir les alterner et manger gras ou manger des féculents, tu ne seras plus dans l’exclusion ou la restriction.

Pour la Métabolique Nutrition™ et pour plus de facilité au quotidien, j’ai créé 2 types de repas les RAF et les RSF.

Je t’en parle ci-dessous.

Source : [1] Consuming Eggs with Raw Vegetables Increases Nutritive Value (lien)

Mise en Application

On va passer à la mise en application.

Précision : Tu remarqueras que les légumineuses, je les autorise dans les recettes sans féculents RSF, pour leur apport en protéines, ce qui permet de manger moins de viande/poisson.


Pour l’ensemble du repas RSF, dessert compris :

  1. Minimum de Lipides 15grs, Maximum satiété
  2. Maximum de Glucides 30grs
  3. Une portion de Protéines :
    – 100 à 150grs de viande/poisson poids cru
    – Sources végétales mais attention, car elles contiennent des glucides. Exemple les pois chiches

Pour l’ensemble du repas RAF, dessert compris :

  1. Minimum de Glucides 30grs, Maximum satiété
  2. Maximum de Lipides 15grs
  3. Une portion de Protéines :
    – 100 à 150grs de viande/poisson poids cru, préférer la viande/poisson maigre
    – Sources végétales